La Loi de l’Attraction : pourquoi ce n’est pas si simple

En 1993, j’avais 19 ans, j’étais dans le quartier Saint Michel, près de la fontaine, pour acheter des bouquins pour la fac chez Gibert Jeunes. Je fouinais dans les rayons éco quand un livre, tout fin, a attiré mon attention. Il était édité aux « Presses du Management » et s’intitulait « Pensez Positif – comment réussir la vie personnelle et professionnelle grâce à la Pensée Positive ». Cet ouvrage de Gilles Prod’Homme coûtait normalement 98 francs soldé 50. Je l’ai acheté et j’ai commencé sa lecture dans le RER du retour.
C’était la première fois que je lisais un livre de développement personnel avec des exercices concrets, et relié à la réussite professionnelle. Moi qui étais une pessimiste dans l’âme (je me disais que m’attendre toujours au pire me permettait de ne jamais être déçue…), cela chamboulait ma vision des choses :  la pensée était bien plus créative que je ne le pensais !
Tout cela pour vous dire que j’ai, à ce moment-là, touché du doigt des notions que j’ai parfois enfouies loin, mais sans jamais les oublier complètement, et qui resurgissaient parfois… Ce fut le cas quand, il y a quelques années, j’ai regardé le documentaire « Le Secret » de Rhonda Byrne. Ce film a fait un carton sur Netflix. Malgré le montage hasardeux, les musiques à trémolo, les vieux grimoires, les acteurs en tenue d’époque… il faut réussir à en extraire la substantifique moëlle.  Peu de temps après, en en discutant avec d’autres, je voyais 2 types de réactions : certains avaient les yeux brillants et disaient « Et si c’était si simple que ça ? Penser simplement à ce qu’on souhaite pour l’obtenir ? » D’autres étaient catégoriques : « ça ne marche pas, c’est des foutaises ! ». 
Dans la première version du doc, Esther Hicks est une des maîtres de cérémonie :  elle tire ses enseignements d’Abraham, entité non-physique, via la canalisation. J’ai donc approfondi le sujet en lisant 2 de ses livres « Ask and it is Given » et encore « La loi de l’Attraction ». Je me propose de vous expliquer la teneur de ces ouvrages pour que vous compreniez comment la loi est censée fonctionner.

étincelle d'espoir

La Loi de l’Attraction

Ce qui est semblable attire à soi ce qui lui ressemble.

Tout ce qui survient dans votre vie comme dans celle d’autrui est affecté par la Loi de l’Attraction. Elle est la base de tout ce dont vous faites l’expérience.

Elle réagit aux pensées que vous cultivez en permanence, vous créez votre propre réalité. Tout ce dont vous faites l’expérience survient dans votre vie parce que la Loi de l’Attraction réagit aux pensées que vous émettez. Que vous soyez en train de vous remémorer un événement passé, d’observer quelque chose dans l’instant ou d’imaginer l’avenir, la pensée qui vous occupe dans le présent déclenche une vibration en vous et la Loi de l’Attraction y réagit instantanément.

Le « non » n’existe pas pour votre cerveau : si une situation malheureuse vous révolte, elle créé de l’émotion en vous, et cette émotion va créer encore plus de situation similaire. L’attention portée à tout sujet amplifie celui-ci, parce qu’elle en active la vibration et que la Loi de l’Attraction réagit à cette vibration amplifiée. C’est ce qui explique pourquoi « ça ne marche pas ! » ou pourquoi « c’est trop difficile ! » : nous sommes beaucoup plus habitués à réagir contre quelque chose qui nous déplait, à nous focaliser sur ce qu’on ne veut pas obtenir… Que votre attention se porte sur des choses que vous souhaitez ou que vous ne voulez pas, des matérialisations de vos pensées abonderont dans votre direction. J’ai une amie pour laquelle la loi de l’attraction marche du feu de Dieu… elle attire tout ce qu’elle ne souhaite pas ! Elle y met tellement d’émotion à chaque fois qu’elle en parle…

Plus vous accordez de d’attention  à un sujet, plus vous y pensez souvent, plus celui-ci devient puissant ; et plus le point d’attraction qui vous y relie est fort, plus vous aurez de manifestations de ce sujet dans votre vie. Exactement comme un aimant !

C’est pour cela qu ‘il ne faut pas se focaliser sur ce qui est, mais sur ce qu’on souhaite. Il faut réorienter délibérément vos pensées. Mais il ne suffit pas de dire tous les matins devant la glace « je suis riche ! » « j’ai mon permis de conduire ! » ou « je me marie cette année » pour cela fonctionne : n’oubliez pa, il faut que vos pensées soit associés avec une forte émotion pour que la vibration émise ait assez de puissance et donc assez de pouvoir créatif.

Les pensées que vous cultivez sans leur associer une forte énergie émotionnelle n’ont pas grand pouvoir magnétique. Ainsi, finalement, la majorité de vos pensées n’ont pas grand pouvoir d’attraction. Elles se bornent à maintenir plus ou moins ce que vous avez déjà attiré.

Exercice de l'Atelier créatif

Comment faire alors ? Nos pensées conscientes ne représentent qu’une moindre proportion. Si nous avons de fortes croyances limitantes sur le sujet en question (l’argent, la réussite, le mariage…) elles seront plus puissantes car c’est elles qui porteront la plus forte vibration.
Eh bien, il faut s’entraîner à penser !Jerry et Esther Hicks préconisent l’exercice suivant, que j’ai personnellement testé et approuvé !

Durée : entre 15 et 20 minutes par jour
Lieu : calme, sans être dérangé
État : être bien, apaisé avant de commencer (écouter de la musique, danser, caresser un chat… pour se mettre dans un état de joie et de sérénité)
Tâche : assimiler les jolis moments accumulés au cours de sa vie ainsi que les choses que l’on souhaite attirer dans sa vie, matérielles ou non…
But : s’en servir pour alimenter l’émotion lors de la visualisation
Comment : fermer les yeux et voir une image de soi telle qu’on désire être, avec tous les détails, ressentir la joie comme si c’était déjà là, Y CROIRE.

Si on a jamais fait de visualisation ou que c’est difficile pour nous, on peut s’aider avec des mots. Voici un texte qui figure dans le livre et qui pourra vous donner de l’inspiration.

« Je vois une représentation complète de moi-même, que je sais être le fruit de ma création, de mes propres choix. Dans cette image de moi, je suis plein d’énergie. Je me vois n’attirer que les gens qui sont en harmonie avec mes intentions actuelles. Et à chaque instant, je suis de plus en plus clair quant à ce que je veux.

Je reconnais être illimité dans toutes les facettes de ma vie ; je possède un compte en banque illimité, et à mesure que je progresse dans mes expériences, il est grisant de savoir qu’aucun de mes choix n’est limité par l’argent. Je ne prends mes décisions que d’après l’envie que j’éprouve de faire ou non telle expérience, et non en fonction de si je peux ou non me la permettre. Car je sais que je suis un aimant qui attire à tout instant la quantité et la qualité de prospérité, de santé et d’interactions humaines que je choisis.Je choisis l’abondance absolue et continue, car je comprends qu’il n’y a pas de limite à l’abondance de l’Univers et qu’en l’attirant à moi- même, je ne limite personne. Il y en a assez pour toute le monde. La clé est que chacun de nous en ait conscience et le désire, et ainsi nous l’attirerons tous.

Je me vois en parfaite santé. Je m’imagine jouissant d’une prospérité absolue. Je me visualise débordant de vie, appréciant à nouveau cette existence physique que j’ai désirée avec tant de force que je me suis incarné sur Terre. Et c’est à partir de cet état d’être merveilleux que j’attire désormais encore davantage de tout ce que j’aime.

Je vais maintenant quitter cet Atelier en prenant la résolution – durant tout le reste de la journée – de continuer d’être à l’affût des choses que j’aime. »

Quand une émotion négative survient, il faut se reporter en douceur sur quelque chose que vous voulez vraiment vivre, un peu comme lorsqu’on médite et qu’une pensée parasite survient : laissez-la passer comme un nuage balayé par le vent.
L’idée c’est que peu à peu vous allez modifier vos habitudes de pensée. Chaque fois qu’il vous est possible d’identifier ce que vous ne voulez pas, vous pouvez également déterminer ce que vous voulez vraiment. En d’autres termes, vous allez progressivement bâtir des ponts allant de vos croyances actuelles, qui traitent de choses que vous ne voulez pas, à des croyances touchant ce que vous voulez vraiment.

Les sentiments que vous éprouvez sont votre point d’attraction et la meilleure manière de comprendre la Loi de l’Attraction est de vous considérer comme un aimant qui attire de plus en plus de choses de même nature que ces sentiments-là.
Plutôt que de surveiller ses pensées (ce qui est très difficile), il faut être attentif à ses sentiments.

silouhette coucher du soleil

La Science de la Création Délibérée

Ce à quoi je pense, et ce en quoi je crois ou espère, advient.

Vous obtiendrez ce à quoi vous pensez, que vous le vouliez ou non. Et c’est vraiment cela qu’il faut bien comprendre. C’est très difficile pour les gens en difficulté de s’entendre dire que tout ce qui leur arrive de malheureux a été invité dans leur vie.
Bien entendu, on n’invite pas ces choses déplaisantes de façon délibérée. Et pourtant, on attire tout cela… en y pensant. Comme on émet des pensées par défaut, les Lois réagissent à nos pensées, provoquant des résultats que nous ne comprenons pas et que nous ne souhaitons pas.

Chacune de nos émotions nous indique dans l’instant présent si ce que nous pensons, disons ou faisons est ou non approprié. Ainsi,  lorsqu’une pensée n’est pas en accord vibratoire avec notre intention générale, notre être intérieur provoque une émotion négative. Ces émotions sont en fait super utiles ! Si vous prêtez attention à vos sentiments, le contrôle de vos pensées se révèlera inutile. En bref, chaque fois que des émotions négatives sont présentes en vous, vous êtes précisément en train de créer dû négatif, que ce soit par vos pensées, par vos propos ou vos actes.

La Science de la Création Délibérée est une Loi à l’équilibre délicat. Elle comporte deux parties : d’un côté, la pensée de ce que vous désirez ; de l’autre, l’attente de ce que vous avez créé par la pensée, ou la croyance à ce que vous avez créé, ou encore le fait de permettre à votre pensée de se concrétiser dans votre vie : quand vous doutez, vous étouffez votre création.
Si vous vous concentrez sur ce qui vous manque, vous attirerez encore plus de manque. Tout sujet est en réalité double : ce que vous voulez et l’absence – ou le manque – de ce que vous voulez.

Exercice pour aider à la création délibérée

Un exercice est proposé dans l’ouvrage pour vous aider à orienter vos pensées vers ce que vous souhaitez vraiment et à gérer ces 2 parties de l’équation.

Prenez 3 feuilles de papier, et en haut de chaque page, notez une chose que vous désirez. Ensuite, prenez la première page et, sous l’objet de votre désir, écrivez : « Voici les raisons pour lesquelles je désire cela… »

Écrivez ce qui vous vient à l’esprit, en toute fluidité : ne forcez rien. Puis, quand plus rien d’autre ne vous vient, arrêtez-vous.

Ensuite, retournez la feuille et écrivez en haut du verso : « Voilà les raisons pour lesquelles je pense que j’obtiendrais cela… »

Le recto de la page intensifie ce que vous voulez (qui représente la première moitié de l’équation de la Création Délibérée). Le verso fortifie votre croyance que vous l’obtiendrez (représentant la deuxième moitié de l’équation).

Le top serait de réserver un peu de temps chaque jour pour synthétiser intentionnellement vos pensées en une sorte de vision générale de ce que vous souhaitez vivre, faire une sorte de journal das cette optique.
À mesure que votre journée se déroule, fixez-vous l’intention de remarquer les choses que vous aimez. Et à mesure que vous collectez ces données, vous accroîtrez les ressources que vous pourrez ensuite utiliser dans votre Atelier Créatif (cf premier exercice).

suivre ses rêves

L'Art de Permettre

Je suis ce que je suis, et je suis prêt à permettre à autrui d’être ce qu’il est.

Pour appliquer l’Art de Permettre, il faut comprendre que chacun a sa propre carte du monde, chacun a sa propre vérité. On n’est pas là pour imposer sa vision. En fait, ce qui fait la richesse de l’Humanité, c’est justement nos différences. La nature n’encourage pas la ressemblance et la conformité. Au contraire, la diversité stimule la créativité.

Ce n’est qu’après avoir compris que telle personne ne peut pas faire partie de votre expérience de vie à moins que vous l’y invitiez par vos pensées (ou par l’attention que vous lui portez), et que telles circonstances ne peuvent pas non plus se présenter dans votre existence sans que vous les y attiriez par vos pensées (ou que vous les observiez), que vous deviendrez le Permetteur que vous aspiriez à devenir.

Si tant de gens ne sont pas disposés à permettre aux autres de faire ce qu’ils font, c’est dû à un manque de compréhension de la Loi de l’Attraction, qui les pousse à croire que l’expérience d’autrui – qui ne leur convient pas – pourrait contaminer la leur. Comme ils vivent des expériences indésirables, ou qu’ils voient d’autres personnes en vivre, ils en concluent que, du moment qu’il ne viendrait à l’idée de personne de faire délibérément des expériences aussi mauvaises, cette menace doit être réelle.

Attention ! Lorsque je tolère les autres, je ne pratique pas l’Art de Permettre.

Celui qui tolère éprouve une émotion négative. Tandis qu’un Permetteur n’en éprouve aucune. Et cela fait une très grosse différence, car c’est dans l’absence d’émotion négative que réside la liberté. Vous ne pouvez pas connaître la liberté, aussi longtemps que vous avez des émotions négatives.

Vos pensées présentes préparent l’avenir : viendra un jour où vous aurez atteint ce qu’elles prévoient et vous jouirez alors des résultats de ce que vous pensez maintenant, tout comme vous vivez actuellement les conséquences des pensées que vous avez cultivées autrefois.

Exercice : l'Intention par Segment

J’adore cet exercice, c’est devenu une habitude. Facile, pas besoin de s’isoler, de visualiser ou de prendre un papier et uh crayon. C’est un processus permettant d’identifier spécifiquement ce qu’on veut à tel moment précis.

Par exemple, à votre réveil, le matin, vous débutez un nouveau segment. La période où vous êtes encore au lit, mais déjà éveillé, représente aussi un segment. Le moment où vous préparez votre petit déjeuner est encore un segment. Lorsque vous montez dans votre voiture pour aller au travail ou faire les courses, vous passez à un nouveau segment, et ainsi de suite.

Chaque fois que vous avez conscience d’être en train de passer à un nouveau segment de votre vie, marquez une pause et exprimez à voix haute, ou dans votre tête, ce que vous désirez le plus pour ce segment-là. Cela évitera la confusion due à l’influence des autres ou à vos propres pensées non intentionnelles.

Je peux soit orchestrer ma vie, soit la vivre par défaut. Je choisis quoi ?

Si l’Intention par Segment est aussi efficace, c’est parce que les sujets d’intérêt sont nombreux et que si l’on essaie de les traiter tous en même temps, on se disperse. Tandis qu’en vous concentrant plus précisément sur certains sujets, à chaque segment, vous permettez à la Loi de l’Attraction de réagir avec plus de force.

Par exemple, avant de me lever le matin je me dis « Quand je poserai le pied à terre, je serai pleine d’énergie pour passer une magnifique journée. »
Quand je monte dans ma voiture : « le trajet sera fluide et une place de stationnement m’attendra à l’arrivée ».
Quand je suis sur le point de passer un coup de fil à un prospect : « Mme X sera enchantée par mes explications, le courant passera superbement bien et elle me demandera de lui établir un devis. »

Pour conclure

Ainsi, vous l’avez compris. Il n’y a pas UNE Loi mais DES Lois. Et non, ce n’est pas si simple de passer commande à l’Univers grâce à nos pensées car parfois nos peurs inconscientes font un travail de sape dans notre dos ! Mais c’est nous les chefs ! Nous avons ce pouvoir créateur, servons-nous en édentâmes manière délibérée.

Une pensée négative arrive ? Première étape : en prendre conscience ! Deuxième étape, la remplacer : ça, c’est ce que je ne veux pas alors qu’est-ce que je veux à la place ? 
Si je ne sais pas vraiment ce que je veux dans ma vie, si c’est trop général et que ça m’angoisse d’y penser ? Pas de problème, je fais l’exercise des segments : comment  je souhaite que se passe la prochaine heure ?
Enfin, dernier conseils, je fais les choses en conscience, je m’attarde sur les jolies choses, je relève les sourires, les fleurs qui sentent bon, les gestes de gentillesse au lieu de me focaliser sur le prix de l’essence, sur les métros bondés ou sur le caractère épouvantable du nouveau collègue…

Le rapport de tout ça avec le Feng Shui ?  Sérieusement ? vous ne faîtes pas le lien ? 😉
Rappelez-vous de la Trinité Cosmique : la chance du Ciel, la chance de l’Homme (loi d’attraction) et la chance la Terre (Feng Shui).
Selon ces préceptes, nous pouvons agir sur les 2/3 de notre potentiel de destinée, via nos choix de vie, nos pensées, et via les lieux dans lesquels nous évoluons. La  clé de la réussite, pour pouvoir saisir les opportunités générées par un environnement favorable, est d’avoir une attitude constructive et positive, de faire les modifications en conscience, en ayant bien en tête ses objectifs, bref, en créant délibérément ce que nous souhaitons voir arriver dans notre vie.

Article Loi d'Attraction
Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.