Comment choisir son revêtement mural ?

La semaine dernière, je vous ai proposé un tour d’horizon des différents revêtements de sol. Aujourd’hui, interressons-nous aux murs : tellement de choix s’offrent à nous qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. 

La peinture

C’est la solution la plus utilisée aujourd’hui. Les peintures sont beaucoup plus écolos qu’avant, le taux de solvants ayant été réduit de manière drastique ces dernières années. On privilégie la peinture acrylique au détriment de la glycéro. Certaines peintures dites naturelles sont fabriquées à partir de matériaux 100% écologiques et sains : huile de lin, craie, gomme naturelle, composés minéraux, terres argileuses, chaux… Elles sont micro poreuses, c’est à dire qu’elles ne bloquent pas la vapeur d’eau et permettent ainsi une meilleure respiration de la maison.

La peinture peut être mate, satinée, brillante, veloutée…
La peinture mate absorbe la lumière, elle peut donc atténuer les petites imperfections de support. Par contre, son entretien n’est pas facile, elle est salissante. Elle se prête aux ambiances feutrées.
La peinture brillante renvoie la lumière. Elle convient bien aux cuisine et salle de bain, son nettoyage est aisé. Par contre, il faut un mur particulièrement propre, sans défauts. 
La peinture satinée est le bon compromis : elle convient bien aux pièces à vivre. Son entretien est facile (lavage léger à l’eau claire). Elle reflète légèrement la lumière, avec des reflets doux.
La peinture velours a une brillance moins marquée que la satinée, elle permet des ambiances feutrées, comme avec le mat, mais en étant moins fragile.

Dans tous les cas, la préparation des murs (et des plafonds) est primordiale. La surface doit être saine, propre et sèche. Bon à savoir : il est facile d’appliquer une peinture glycéro sur une peinture acrylique mais l’inverse n’est pas vrai. Il faudra poncer soigneusement la glycero (avec solvants) afin de rendre la surface moins lisse et accrocheuse pour une peinture en phase aqueuse (acrylique).

mur avec papier peint
Photo by Dan Gold on Unsplash

Le papier peint

Après des années d’usage intensif, le papier peint a perdu, au début des années 1980, un peu de sa popularité, au profit des peintures à effet. Depuis les années 2000 toutefois, la tendance s’inverse et le papier peint revient en force. Il faut dire que des designers très talentueux proposent aujourd’hui de superbes motifs. Les styles sont nombreux : vintage, tropical, scandinave, baroque, classique…

Dés que l’état des murs demande beaucoup de préparation, le papier peint reste la solution la plus compétitive : un papier peint de belle qualité, épais, pourra masquer des défauts qui resteraient visibles avec une peinture.

Les papiers peints intissés sont faciles à poser car on encolle directement le mur. Les papiers à raccord nécessitent un peu plus de soin : le motif se trouvant à cheval sur deux lés, il faut veiller à raccorder parfaitement les motifs et donc faire attention lors de la coupe (ce qui génère aussi pas mal de perte, à prendre en compte lors du calcul du nombre de rouleaux nécessaires !).

On peut l’utiliser pour habiller tous les murs de la pièce, juste un mur (surtout si les motifs sont très présents) ou alors juste pour démarquer un espace comme une tête de lit ou un coin repas. Certains papiers peints dits panoramiques sont prévus pour s’étaler sur un seul mur, et sont faits sur mesure de façon à ce que le dessin s’adapte parfaitement à vos dimensions.
Wall&decò propose même un papier peint résistant à l’eau (« wet system ») qu’on peut mettre dans une douche au lieu du carrelage !

Il existe aujourd’hui des papiers peints fabriqués à partir de papier recyclé. Tous les papiers peints labellisés A+ sont écologiques car le papier provient de forêts durables et l’encre n’utilise pas de solvant.

La toile de verre

C’est un revêtement solide et économique, utilisé principalement en rénovation lorsqu’on ne dispose pas du budget ou du temps nécessaire pour refaire les enduits des murs. Il s’agit de fibres de verre tissées entre elles, formant ainsi, à la surface de la toile de verre, un aspect en relief. 

La toile de verre est résistante aux chocs et durable. Elle se présente un rouleau, comme le papier peint, et se pose de la même façon. Elle est particulièrement bon marché. On peut l’acheter colorée en usine ou la peindre (uniquement avec de la peinture acrylique).

salle de bain
Photo by Jared Rice on Unsplash

Le crépi et l'enduit

Si vos murs intérieurs ont des défauts, et que vous aimez la déco rustique, pourquoi ne pas utiliser du crépi, comme vous le feriez à l’extérieur ? Il est généralement vendu blanc ou crème, mais peut être coloré à la cire. Par contre, on a interêt à ne pas regretter son choix et à ne pas changer d’avis car il n’est pas facile à retirer.

Les enduits décoratifs ont un aspect plus contemporains. Ils sont talochés, permettant de réaliser des fonds structurés, qu’on revêt ensuite de patine ou de glacis. Il existe des enduits à la chaux, comme le tadelakt, le stuc (qui imite le marbre ou la brique) ou les enduits en béton ciré, beaucoup plus prisés actuellement. Là aussi, ils sont pratiques pour décorer des murs avec imperfections.
Ils peuvent avoir un fini métallisé, nacré, sablé…

Le tissu

L’art de la tapisserie est très ancien, on en voit dans les châteaux qu’on visite et dans bien d’intérieurs cossus. Du coup, le tissu fût longtemps synonyme de déco datée et surchargée. Depuis quelques années, la variété de couleurs et de motifs lui a redonné un peu de pep’s. Le tissu est d’un confort visuel et acoustique incomparable, et l’effet rendu peu être très doux si on choisit des couleurs neutres et pastels. 

La pose sur baguettes (technique avec anglésage) ne s’improvise pas, il est préférable de faire appel à un pro, ou d’avoir déjà assisté à une pose. Le plus difficile, outre le poids du textile, est de gérer la tension. Il ne faut pas trop tirer pour ne pas déformer la trame, et il ne faut pas non plus que le tissu plisse !
Pour ceux qui voudraient le visuel et le toucher du tissu sans ces complications, il existe des tissus contrecollés sur un support papier, qui se présente du coup en lés, et qu’on colle au mur.

La faïence

Revêtement préféré de nos salles de bain, la faïence colonise petit à petit les autres pièces : les crédences de cuisine bien sûr, mais aussi les conduits de cheminée, les murs de l’entrée, etc.

La faïence se compose d’une céramique recouverte d’une couche d’émail. Autant on peut décider de mettre de la céramique au mur, autant on ne peut mettre de faïence au sol car elle est plus fine et légère et donc plus fragile.

Les choix proposés aujourd’hui sont nombreux : classique, contemporaine, mosaïque… Sa pose est relativement facile dés lors qu’on est équipée des bons outils.

mur de briques
Photo by Drew Coffman on Unsplash

Les parements

Les plaquettes de parements offrent un bel effet de matière : que vous souhaitiez un effet brique, pierre, galet, ardoise, bois, béton… , du lisse ou du relief… vous aurez l’embarras du choix.

C’est très facile d’habiller un mur pour lui donner un peu de texture, un peu de caractère, surtout dans les maisons neuves qui manquent parfois d’un peu de fantaisie : elles se collent aussi facilement que du carrelage. Certains parements sont même sans joint, ce qui facilite encore plus la pose !

Vous voulez un rendu rustique ? Choisissez des plaquettes de parement en pierres naturelles, ou reconstituées… Votre intérieur est plutôt moderne et design ? Partez sur des textures béton ou ardoise. 
L’expert fengshui en moi vous dira que le choix dépendra aussi du secteur Pakua dans lequel se trouve le mur à recouvrir… 😉

Le lambris

Le bois, on peut le trouver sous forme de plaquettes de parement, on l’a vu, mais aussi sous forme de lambris.  Cela peut ajouter un effet chalet de Savoie à n’importe quelle pièce ! C’est un excellent isolant phonique et thermique.

Pour les pièces humides, comme la cuisine ou la salle de bain, il sera plus judicieux de choisir un lambris en PVC. Il existe des lambris qui imitent parfaitement l’aspect bois ou l’aspect béton. Ils sont résistants et très faciles d’entretien.

choisir revetement mural
Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *