La symbolique de la couleur rose

Pour ce premier article de l’année 2022, je continue ma série sur la symbolique des couleurs. Après le rouge,  le vert, le bleu, le jaune, le blanc et le noir, voici le rose. 

Saviez-vous que le rose n’est même pas une couleur, scientifiquement parlant ?  Eh oui, il n’est associé à aucune longueur d’onde, contrairement au rouge. D’ailleurs, le rose n’a pas sa place dans l’arc-en-ciel ni dans le spectre de la lumière. 
Examinons ce rose plus en détail car il a une place spéciale parmi les couleurs.

Le rose dans l'histoire

Pendant longtemps, cette couleur n’avait même pas de nom. On disait autrefois « incarnat », car il représentait la couleur de la chair, la couleur de la peau.

Ce n’était qu’un rouge délavé. Le rouge était l’apanage de la puissance et de la force : ainsi, du Moyen-âge à la Renaissance, le rose était en fait une couleur virile ! (Rappelez-vous du portrait de Henri IV tout de rose vêtu).

Il faut attendre le XIV ème siècle pour que les teinturiers  arrivent à créer un joli rose  à partir de Bois du Brésil.  Mais comme cette essence exotique coûtait cher, seuls les hauts personnages pouvaient se permettre de se vêtir en rose.

Il a fallu attendre le XVIII ème siècle pour que le rose se démocratise. Selon la légende, c’est à Madame de Pompadour qu’il doit la remontée de sa côte, et son succès parmi les femmes. Il acquis également à ce moment-là sa symbolique actuelle : à la fois romantisme, féminité et douceur pour le côté positif, et mièvrerie et futilité pour son côté moins valorisant.

Par contre, la mode du « rose pour les filles, bleu pour les garçons » est assez récente et date seulement de la moitié du 20ème siècle, et encore, en Occident. Avant, c’était même le contraire : le bleu, calme et apaisant, était préconisé pour les filles tandis que le rose, plus décidé, plus fort, allait mieux aux caractères des garçons.

texture rose
Photo by Bekky Bekks on Unsplash

La psychologie du rose

On l’a vu, le rose n’est associé à aucune longueur d’onde. En peinture, le rose est un rouge lavé, c’est à dire un rouge auquel on a ajouté du blanc. Mais pour la science, le rose est en fait une superposition de différentes longueurs d’ondes (celles du rouge, du bleu et du violet), et notre cerveau en effectue la synthèse additive. Il parait aussi que le rose peut être obtenu si on retire toute la lumière verte du spectre de la lumière blanche.

Le rose exprime un amour attentionné et emphatique. Il est fait de tendresse et de romantisme. Il nous fait penser que la vie est belle. Le rose est un gros câlin, quoi ! Douceur, bonne humeur, vitalité… Ce n’est pas qu’une couleur de fille, il est empreint d’une belle énergie positive. Il y a tellement de nuances, chacune envoie un message différent.

Les roses doux et chauds sont physiquement apaisants, les roses soutenus et froids sont intenses donc stimulants. Ils ont du tempérament. Pour les personnes équilibrées, on les utilisera par touches.

Attention, le rose peut paraître faible ou impuissant, et accentuer une fatigue physique.

Le rose en décoration

Il y a des roses layettes chauds, les roses pâles, les roses chair, les roses froids, le rose poudré, le magenta, le rose bonbon, le Barbie…

Le rose trouve sa place dans toutes les pièces.
Dans la salle de bain, il apporte de la bonne humeur.
Dans les chambres d’enfants, il apaise les tensions et réconforte.
Dans les chambres d’adulte, il est utile en cas de chagrin et de solitude. Dans les tonalités douces, il rassure et calme. Il décontracte les muscles et  régule la pression sanguine.
Dans le séjour, on choisira un rose magenta ou un rose indien.
Dans les locaux professionnels, il est utile pour toutes les professions où on a besoin d’espoir (chez les nutritionnistes, à l’hôpital…). Ailleurs qu’en France, il est aussi très largement utilisé dans le milieu carcéral pour ses vertus apaisantes.

Il aime être associé au gris, au rouge pour un esprit bohème, au jaune (pour accentuer la luminosité du rose), au bleu façon chaud-froid, et au noir pour un duo luxueux et féminin.

Le rose en feng shui

En feng shui, le rose est, comme le rouge et le violet, la couleur de l’élément FEU, du Sud, de l’été. 

Ainsi, si on a besoin de nourrir une zone feu, on peut apporter du rose sous forme d’applat (un mur peint en rose),  de meubles (un canapé, un fauteuil…) ou d’accessoires (dessus de lit, nappe, coussins, objets décoratifs…).
La saturation, la teinte ou la luminosité de la couleur rose n’ont pas d’importance. Par contre, cela aura une importance en psychologie des couleurs, c’est pourquoi il est très pertinent de faire les choix en mixant les deux disciplines.

La symbolique du rose

Sources :
Le petit livre des couleurs – M. Pastoureau et D. Simonnet
DécoBook – Sophie Mouton-Brisse
Le Pouvoir des couleurs – Karen Haller 
L’étonnant pouvoir des couleurs – J.G. Causse

A lire aussi, la symbolique de la couleur :

Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.