La psychologie des couleurs selon Angela Wright

Les couleurs nous parlent ! Elles ont un impact direct sur notre humeur, sur nos pensées et sur notre comportement. Chaque couleur possède sa propre longueur d’onde, sa propre fréquence. La couleur n’est pas juste un stimulus visuel, elle provoque des réactions chimiques qui transmettent des messages au cerveau. 

La façon dont les couleurs sont associées a également son importance. L’harmonie des couleurs va bien au delà des associations suggérées par le cercle chromatique. C’est ce qu’Angela Wright (pionnière dans le domaine et qui a défini la théorie « Color Affects System ») appelle l’harmonie tonale. Je vous explique en détail.

Une théorie unifiée

La première théorie connue de la couleur nous vient d’Aristote, dans son ouvrage « De Sensu » : il suggère que toutes les couleurs viennent du noir et du blanc, la couleur provenant des rayons de lumière. Il met donc au point un système de classification des couleurs qui va du blanc à midi au noir à minuit.
Ce système reste en vigueur jusqu’à ce que Issac Newton, 2000 ans plus tard, élucide le mystère de l’arc-en-ciel et élabore le premier cercle chromatique des couleurs.
Quelques années plus tard, Goethe apporte la notion d’expérience émotionnelle et physiologique : la couleur n’est pas qu’un phénomène visuel, et le cerveau traite l’information différemment selon les individus.
Carl Jung, quant à lui, lie 4 types de tempéraments à 4 couleurs : jaune soleil (joyeux, enthousiaste), bleu froid (neutre, analytique), vert terre (calme, réconfortant) et rouge feu (déterminé, téméraire).  

Dans les années 1970, Angela Wright reprend toutes ces théories et crée une théorie unifiée de la psychologie des couleurs. Son « Color Affects Systems » postule l’existence de modèles dans le spectre visuel, qui se reflètent dans les comportements humain. Nous sommes tous psychologiquement affectés par la couleur. Elle suggère que chaque teinte affecte des modes psychologiques spécifiques, influençant ainsi l’humeur et le comportement de l’observateur. Ses principes montrent également que toutes les couleurs peuvent être classées dans l’un de quatre groupes. Le groupe dans lequel se trouve une couleur détermine comment elle affectera un mode psychologique.

Qu'est-ce que la psychologie des couleurs ?

C’est l’étude de la façon dont les couleurs nous affectent. Ce sont les effets du rayonnement électromagnétique de la lumière sur l’humeur et le comportement humains. Les couleurs génèrent une réaction psychophysique et l’étude de la psychologie tend à analyser cette réaction. 
Il ne s’agit pas de symbolisme des couleurs, davantage lié des associations conscientes que les individus sont conditionnés à faire, en fonction du lieu dans lequel ils vivent ou de la religion qu’ils pratiquent, etc. Le symbolisme est une réponse culturelle.

La couleur est une énergie et le fait qu’elle ait un effet physique sur nous a été prouvé à maintes reprises. Plus la longueur d’onde est courte, plus l’effet physique sous-jacent est fort. La couleur est le puissant système de signalisation de la nature, le langage universel et non verbal.
En pratique, la psychologie des couleurs fonctionne à deux niveaux. Le premier niveau correspond aux propriétés psychologiques fondamentales des onze couleurs de base. Le deuxième niveau stipule que chaque couleur a des effets potentiellement positifs ou négatifs  et que cela dépend des types de personnalité et des relations au sein des combinaisons de couleurs.

Les 7 principes du système A. Wright

  • Chaque teinte affecte des modes psychologiques distincts
  • Les effets psychologiques de la couleur sont universels.
  • Chaque nuance, ton ou teinte peut être classée dans l’un des quatre groupes de couleurs.
  • Chaque couleur s’harmonisera avec toutes les autres couleurs du même groupe.
  • Toute l’humanité peut être classée dans l’un des quatre types de personnalité.
  • Chaque type de personnalité a une affinité naturelle avec un groupe de couleurs.
  • La réaction aux schémas de couleurs est influencée par le type de personnalité.

Les 4 familles de couleurs

On arrive ainsi à la théorie de l’harmonie tonale, principe majeur de la théorie d’angéliques Wright.

Il existe 4 familles de couleurs, au sein desquelles chaque couleur s’harmonise naturellement avec toutes les autres couleurs de la famille. Les couleurs de différentes familles ne s’harmonisent pas vraiment.
Il existe également 4 types de personnalité de base. Ainsi, chacun de ces types de personnalité a une affinité naturelle avec une des famille de couleurs.
Chaque famille de couleurs exprime un type de personnalité.

Palette n°1 : "Morninglight" - Printemps

palette printemps Angela Wright

Les couleurs de la première palette sont propres, claires et fraîches. La teinte est chaude car elle contient du jaune. Elles sont claires car elles de contiennent pas de noir. 
Au printemps, après les mois d’hiver, tout est plein de vitalité, la nature reprend vie. Les oiseaux pépient et le moral remonte. 
Au lever du soleil, les couleurs sont très claires, alors qu’un nouveau jour commence et que le soleil revient.

La personnalité qui reflète tout cela est plutôt extravertie, spontanée, et éternellement jeune. Ces individus aiment danser, sont amical et joyeux. Ils sont souvent très intelligents. Ils aiment les activités extérieures (pique-nique, marche, footing). Ils ont le don de s’occuper de beaucoup de choses simultanément, ce qui leur donne parfois un peu de mal à se concentrer sur une activité précise. Ils peuvent paraître superficiels et frivoles. Leurs émotions peuvent être fragiles.

Palette n°2 : "Dreamlight" - Eté

Les couleurs de la deuxième palette sont froides, subtiles et délicates. La teinte est froide car elle contient du bleu. Elles contiennent également une teinte de gris, c’est ce qui leur donne leur fraîcheur et leur élégance.
En été, la terre se dessèche, les feuilles perdent leur vert vif, le rose est doux (lavande, glycine). La lumière crue d’un soleil éclatant décolore les couleurs. L’heure est à la détente, dans un coin d’ombre.

La personnalité qui est associée à cette palette de couleur est en général calme et sereine. Ces individus sont motivés intérieurement, mais également très sensibles à ce que les autres ressentent. Ils sont posés. Leur humour est subtil et souvent sec ; ils peuvent être très spirituels. ILs n’aiment pas être sous le feu des projecteurs et préfèrent regarder les autres danser. Ils peuvent paraître timides, distants et indifférents.

Palette n°3 : "Firelight" - Automne

Les couleurs de la troisième palette sont chaudes, à base de jaune. Elles sont riches, fougueuses et décalées. Chaque couleur contient une dose de noir, c’est ce qui leur donne leur côté intense et vif. Par exemple, le vert olive est un jaune mélangé avec du noir, mais le noir lui-même n’appartient pas à ce groupe.
Après l’été, la nature se pare d’or, de rouge, de rouille, de marron… Il ne s’agit plus de fleurs mais de feuilles. L’énergie est celle de l’enracinement. 

La personnalité qui reflète la palette automnale est chaleureuse et enraciné. Elle aime, comme la première palette, les activités extérieures. Toutefois, ces personnes sont plus intenses, plus fortes, fougueuses. Il y a un fort désir d’apprendre et de comprendre. Leur côté rebelle et excentrique peut agacer, ils sont même parfois autoritaires.

Palette n°4 : "Starlight" - Hiver

palette hiver Angela Wright

Enfin, les couleurs de la dernière palettes sont froides, car elles contiennent du bleu, mais sont soit très claires, soit très foncées ou intenses. Il n’y a pas de tons moyens, pas de subtilités.
Lorsque la neige tombe en hiver, les sons et les couleurs sont feutrés. Le paysage peut devenir blanc pur. Ainsi, c’est la seule palette qui contient du vrai blanc et du vrai noir. En hiver, sans feuillage, les contours sont nets et francs, les contrastes sont forts.

Les personnes associées à cette palette hiver ne font pas dans la demi-mesure et imposent automatiquement le respect. Elles sont à la fois glamour, sophistiquées et minimaliste. Elles ne se laissent pas facilement détourner de leurs objectifs. Ces individus sont sûrs d’eux, parfois novateurs. Efficaces, concentrés, ils sont élitistes et peuvent apparaître distants, hostiles, et froids.  Le défi pour les personnalités de ce type 4 est de prêter attention aux sentiments des autres. 

Pour conclure

Ainsi, nous l’avons vu, Angela Wright a classé les couleurs en 4 palettes, et a associé ces groupes de couleurs a 4 types de personnalité. Déterminer son propre profil couleur permet de définir les couleurs qui nous font le plus de bien, que ce soit au niveau de la déco mais aussi au niveau de la garde-robe. Cela permet aussi de comprendre pourquoi, parfois, des associations de couleurs nous dérangent. Lorsqu’il y a comme un effet « fausse note », c’est parfois parce que l’harmonie tonale n’est pas respectée.

Sources :
Color Affects – Angela Wright
Le Pouvoir des Couleurs – Karen Haller

épingle ANGELA WRIGHT

A lire aussi, la symbolique de la couleur :

Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.