Le calendrier chinois

Le calendrier chinois mérite une page détaillée car il n’est pas si facile à appréhender pour les occidentaux que nous sommes. En effet, comme je vous l’indiquais dans mon glossaire du feng shui, le calendrier qui est utilisé en Chine se base à la fois sur la Lune et le Soleil. Il y a le calendrier lunaire, le calendrier solaire et le calendrier luni-solaire : nous sommes dans ce dernier cas pour les Chinois. Comme tout système d’astrologie, ce calendrier permet de définir avec précision la date du solstice, le début de l’automne et de l’hiver, l’équinoxe de printemps et sa fête, mais aussi de déterminer son signe astrologique parmi les douze animaux. De façon générale, quasiment tous les calendriers qui existent ou ont existé dans les temps plus anciens se sont basés sur ces deux astres que sont la Lune et le Soleil. En Chine, ses origines remontent à la Dynastie des Han.

Un calendrier luni-solaire

En fait, c’est tout d’abord le cycle lunaire qui est véritablement pris en compte pour comptabiliser les mois : le premier jour du mois, dans le calendrier chinois, est le jour de la nouvelle lune. Mais, vous le savez, les cycles lunaires font moins de 30 jours (pour être exact c’est même 29,53 jours) : comment fait-on alors pour compléter les jours manquants par rapport au calendrier solaire ? On va, au final, ajouter 7 mois au cours d’une période de 19 ans afin de faire en sorte que le calendrier lunaire coïncide avec le calendrier solaire, et donc au calendrier grégorien. Les 12 mois solaires sont chacun divisés en deux périodes appelées « jie qi » où « jie » signifie nœud et où « qi » n’est autre que le Chi, le souffle vital. Il y a plein de règles très précises pour faire ce travail d’ajustement entre les cycles du soleil et les périodes lunaires, et notamment la détermination d’un mois dit intercalaire (mois pendant lequel le soleil n’entre pas dans un nouveau signe).

Le calendrier chinois, basé essentiellement sur la Lune, n’est pas sans rappeler celui qui est utilisé partout dans le monde par les jardiniers et les agriculteurs. Toute personne ayant un potager sait qu’il faut jardiner avec la Lune car elle a une influence sur la pousse des végétaux. C’est donc finalement un calendrier lunaire qui est ici utilisé. On optimise ainsi ses travaux au jardin et ses récoltes lorsqu’on suit les mouvements lunaires : lune croissante (ou ascendante) pour semer et faire germer, lune décroissante (ou descendante) pour élanguer, tondre, bouturer, jours racines pour planter des tubercules ou jours feuilles pour s’occuper de la rhubarbe…

Même si, pour des raisons pratiques, le calendrier grégorien a été adopté par la Chine, la date de la fête du Nouvel An ou de celle du Printemps, sont restées calées sur le calendrier traditionnel luni solaire. Ainsi, le premier de l’an Chinois est en fait la deuxième nouvelle lune apparaissant après le solstice d’hiver. C’est également pour cette raison que les saisons chinoises ne correspondent pas à notre vision du monde : le printemps commence bien plus tôt, en général début février. Pour les Chinois, l’invisible ne veut pas dire que cela n’existe pas : ainsi, lorsque la Nature se réveille, que les arbres se préparent à bourgeonner, on ne le voit pas tout de suite mais le process a commencé. Le printemps, ce n’est pas seulement lorsque les fleurs sont visibles. On retrouve cette vision des saisons lors de l’analyse Bazi.

lanternes chinoises jaune
Photo by Cici Hung on Unsplash

Le lien avec les 12 signes du Zodiaque

Chaque année du calendrier chinois porte le nom d’un animal, il s’agit des 12 animaux du zodiaque chinois. Pour lire son horoscope, il faut donc savoir quel animal représente votre signe : le Rat (ou souris), le Bœuf (ou buffle), le Tigre, le Lièvre (ou lapin), le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien ou le Cochon (ou porc). Le zodiaque venu de Chine cohabite avec bonheur avec le nôtre. Je me rappelle, plus jeune, avoir été très contente d’être un Tigre plutôt qu’un Rat ou un Singe ! Ce que je trouvais très bizarre par contre c’est que c’était le cas pour tous les élèves de la classe, sauf les redoublants ! En oui, on ne change pas de signe tous les mois comme dans notre système astrologique occidental mais tous les ans.
Je vous laisse relire mon article détaillé, il vous permettra de connaître votre signe chinois et vous donnera quelques caractéristiques de caractère, personnalité et compatibilité. Dans les temps anciens, les affaires matrimoniales analysaient tout ceci avec un grand sérieux.

Les 12 signes représentent les douze parties du dôme stellaire dans lesquelles le soleil et la lune convergent. Il ne s’agit donc pas des constellations telles qu’elles sont définies en astrologie occidentale. Tandis que dans le zodiaque occidental, on étudie l’influence du ciel sur la terre, en astrologie chinoise, on s’intéresse à la Terre en elle-même

Comme il y a 12 animaux, on a des cycles de 12 années. Ces 12 animaux correspondent en fait aux branches terrestres (voir Bazi dans le paragraphe suivant) et ont donc chacun des caractéristiques différentes. Ils ont notamment une polarité yin ou yang : le rat est yang, le bœuf est yin, le tigre est yang…

Pour donner le nom de l’année chinoise, ces animaux sont également croisés avec le cycle des 5 éléments chinois : par exemple, 2022 est l’année du Tigre d’Eau.  Ainsi, 12 animaux et 5 éléments donnent un cycle de 60 années différentes. Deux éléments identiques se suivent d’une année sur l’autre : ainsi, l’année du Tigre d’Eau sera suivie par l’année du lièvre d’Eau en 2023.

Enfin, comme vous le savez, chaque élément peut notamment être associé à une couleur. C’est pourquoi on peut aussi retrouver parfois dans certains calendriers des intitulés qui ne mentionnent pas l’élément mais la couleur : Tigre noir, Coq vert, Rat jaune…

Calendrier chinois et bazi

Ah le bazi ! Là, on commence vraiment à faire le lien avec le Feng Shui. C’est un système astrologique qui se base sur 4 piliers : l’année, le mois, le jour et l’heure de naissance. Chaque pilier a deux composantes : une branche terrestre et un tronc céleste. Il y a 12 branches (ou rameaux) et elles sont associées aux 12 animaux du zodiaque chinois. Il y a 10 troncs célestes : ils sont associés à la fois à un élément (il y en a 5) et à une polarité (il y en a 2) ce qui donne bien 2*5 = 10.
C’est en combinant ces deux éléments (branche et tronc) que fut construit le calendrier chinois dit sexagésimal (basé sur 60 combinaisons).  Ces 60 années sont divisées en 3 cycles de 20 années appelés « période » dans l’école des étoiles volantes. Nous sommes actuellement en période 8, et ce, jusqu’en février 2024. C’est pourquoi, en tant qu’expert feng shui, à deux ans du changement de cycle, je me préoccupe déjà de l’impact car les énergies d’un cycle à l’autre ne sont pas les mêmes.

L’analyse Bazi permet, grâce à l’étude des 4 piliers, de déterminer quels sont les potentialités d’un individu. Elle donne les probabilités de réussite dans différents domaines de vie, et indique même à quel moment de la vie de l’individu la chance sera la plus forte. Tout est basé sur les saisons, les 5 éléments, les polarités yin & yang… C’est ça qui est génial avec le feng shui, on en revient toujours aux principes fondamentaux. Ces derniers peuvent apparaitre très basique au début… mais au fur et à mesure qu’ils sont exploités dans les différentes écoles, dans l’analyse bazi, en médecine chinoise, en art martial… on comprend que leur dimension est beaucoup plus dense et large que ce que nous avions appréhendé de prime abord.

Au moment de la naissance, le bébé inspire un Chi qui dépend du lieu et du moment de l’année. Ce n’est pas la position des étoiles qui nous intéresse ici, c’est vraiment le type d’énergie qui circulait là où l’enfant est né. Vous êtes d’accord que si le calendrier indique 15 juillet ou 5 décembre, le souffle vital n’aura pas la même empreinte. Le bazi se base sur la qualité de ce Chi pour définir les chances et potentiel de notre petit bébé. C’est un peu les féés qui se sont penchées sur le berceau au moment de la naissance, quoi ! La détermination du thème bazi dépend, comme pour le chiffre Kua, du sexe du bébé. Et là, les caractéristiques seront bien plus précises que de juste déterminer son animal donc son signe selon l’astrologie.

Le Chiffre Kua

Contrairement au thème bazi qui nécessite d’avoir la connaissance de la date de naissance complète (année, mois, jour, heure), le chiffre Kua n’a besoin que d’un seul élément : l’année. Bien sûr, pour nous, occidentaux, il y a une petite subtilité : ce n’est pas l’année selon le calendrier grégorien qui importe, mais l’année de naissance selon le calendrier chinois. C’est pourquoi, si vous êtes nés en janvier, à la nouvelle année, vous avez toutes les chances de devoir calculer votre chiffre Kua sur la base de l’année précédent votre naissance. Je sais, parfois c’est un petit peu perturbant… Et c’est une erreur que j’ai déjà rencontrée en supervision avec mes élèves en formation.
Le chiffre Kua est aussi appelé Ming Gua car il s’agit en fait d’un trigramme (Gua). Rappelez-vous, il n’existe pas de Gua égal à 5 ! Donc si votre calcul vous donne 5, cela signifie que vous êtes de Kua 2 si vous êtes un homme et de Kua 8 si vous êtes une femme. J’ai écrit un article détaillé pour chaque Ming Gua, vous pourrez ainsi voir si vous reconnaissez certains traits de caractère. Mais, comme je le dis souvent, il ne faut pas trop s’y fier non plus car c’est beaucoup moins précis que le bazi.

Le chiffre Kua en feng shui est l’outil qui permet de déterminer les orientations favorables (et défavorables) ainsi que vos 8 secteurs (voir le paragraphe suivant sur les 8 maisons). Une expertise complète ne saurait se passer de cette information. Nous en avons besoin pour optimiser l’emplacement des lits, des bureaux, de la cuisinière et, dans une moindre mesure, du canapé. En fonction du groupe (Est ou Ouest) auquel vous appartenez, il sera plus judicieux d’orienter votre lit de telle ou telle façon. Si vous avez le choix du bureau, dans l’open space, au travail, alors connaitre votre Kua et vos orientations favorables vous permettra de choisir le bureau le plus approprié, c’est-à-dire celui duquel vous recevrez l’énergie la plus favorable à la concentration et à la prospérité des affaires. Sachant, bien entendu, qu’il faudra croiser cette information avec l’analyse du chi : vaut-il mieux être tourné vers votre orientation Sheng mais faire face à un schar chi ou privilégier l’aménagement du bureau en fonction des fenêtres, portes et couloir quitte à faire face à une orientation non favorable ?

petite maison canada
Photo by Scott Webb on Unsplash

Le Ba zhai ou les 8 maisons

La confusion règne parfois lorsqu’on évoque la méthode des 8 maisons (ou 8 demeures). Cela vient du fait que la maison aussi a un Ming Gua. Et ce n’est pas contradictoire ! Nous pouvons très bien combiner les deux approches, c’est à dire utiliser le ba zhai pour la maison et l’utiliser également pour les habitants de cette maison.
Concrètement, comment fait-on ?

Pour les individus, référez-vous au paragraphe précédent : à l’aide du calendrier chinois, définissez l’année de naissance de toutes les personnes vivant dans la maison ou l’appartement. Puis, appliquez la formule de calcul en fonction du sexe pour définir le chiffre Kua.
Chaque chiffre sera ensuite associé à 8 orientations et à 8 secteurs. Par exemple, si la personne a un chiffre kua égal à 1, elle appartient au groupe Est et ses 4 orientations les plus favorables sont le Sud Est, le Sud, l’Est et le Nord ; un individu du groupe Ouest comme le Kua 7 par exemple aura comme orientations favorables le Nord Ouest, le Nord Est, le Sud Ouest et l’Ouest. Les 4 autres orientations lui sont réputées défavorables.
En plus de ces orientations, le Ming Gua permet également de déterminer quel type d’énergie apporte à l’individu chacun des 8 secteurs. Si on reprend notre Kua 7, la zone Ouest de la maison représente son Palais de vie ou son « identity palace » : c’est dans cette zone que l’énergie sera la plus harmonieuse pour lui. On parle ici d’emplacement. Ainsi, on peut être dans la zone Ouest mais être tourné vers le Sud. Notre Kua 7 aura tout intérêt par exemple, à avoir sa chambre en zone Ouest avec son lit tourné vers le Sud Ouest et son bureau tourné vers le Nord Ouest. Il exploitera ainsi à la fois les orientations et les emplacements. Un premier pas vers le bonheur !

Et pour le ming gua de la maison alors ? Ce n’est pas l’année de naissance que nous utiliserons, et nous n’avons pas besoin de savoir si l’appartement a été livré en hiver ou au printemps ! C’est l’orientation cardinale de l’assise (le côté opposé à la façade) l’élément clé. Il y a ainsi 8 types de « house gua » donc 8 types de maison différents.
Par exemple, une maison faisant face au Sud et avec l’assise au Nord sera de Kua 1.
Ses secteurs les plus favorables seront donc le Sud Est, le Sud, l’Est et le Nord comme pour les personnes de Kua 1. Simple, non ?

Voilà, j’espère que cette nouvelle page sur le calendrier chinois vous aura donné quelques éléments de compréhension supplémentaires. Il n’est pas toujours évident de comprendre pourquoi ce calendrier, tout en étant lunaire se base également sur les cycles du soleil. La fête du printemps, pour la population chinoise, intervient bien avant la nôtre, alors que nous sommes encore emmitouflés dans nos manteaux. Le solstice d’hiver par contre, une fête extrêmement populaire en Chine, intervient aux alentours du 21 décembre, comme pour nous… parce qu’il se base sur la position du soleil vue de la Terre.
N’hésitez pas à cliquer sur les liens vers les articles détaillés pour approfondir chaque notion : les douze signes, le chiffre Kua, le bazi…

Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)