Le Feng Shui chez Soi

Inviter le feng shui chez soi

La circulation de l’énergie est universelle, intemporelle, infinie. Elle ne s’arrête pas face à un mur ou à une montagne. Des observations faites il y a des milliers d’année ont donné naissance à cet art subtil qui harmonise l’énergie de l’environnement : le feng shui.
Les applications du feng shui permettent, en tout lieu, de s’assurer que le souffle de vie circule à l’extérieur, à l’intérieur, et apporte tous ses bienfaits.
Plus nous passons de temps dans un lieu, plus nous sommes en contact avec son énergie vitale. Aussi, la première étape, est d’inviter le feng shui chez soi, dans sa maison, son cocon. Accueillir le feng shui chez soi, c’est appliquer des principes simples (équilibre yin yang, 5 éléments, agencement intérieur fluide…) pour que l’habitat devienne un véritable compagnon de vie, un havre de paix et de ressourcement.

Le feng shui de la maison

Lorsqu’on habite une maison, et qu’en plus on en est le propriétaire, nous avons toute latitude pour aménager l’intérieur et les extérieurs comme bon nous semble. Le Feng Shui dans la maison c’est accueillir les énergies les plus favorables pour soi et toux ceux qui vivent là. C’est nous qui pouvons décider des matières utilisées pour les revêtements de murs et de sols, pour les couleurs à apporter dans chaque pièce, et même pour la structure architecturale des espaces (abattre des cloisons, faire un agrandissement, etc).
Quand on est locataire, nous avons davantage de contraintes car le propriétaire refuse parfois ne serait-ce qu’un aplat de couleur sur le mur. Mais on peut tout à fait inviter le feng shui chez soi quand même : certains de mes clients ont punaisé du papier peint au mur, ou suspendu des paréos de couleurs, juste pour nourrir les secteurs avec les couleurs appropriées. De même, propriétaire ou non, tout ce qui est relatif aux meubles laisse énormément de latitude : la matière « bois » par exemple peut être apportée par une belle table en chêne, ou un buffet en merisier massif, le métal par une grosse horloge industrielle ou un bout de canapé vintage.
Le fait d’habiter une maison permet d’aménager les extérieurs afin d’accueillir un bon Chi chez soi. Même une petite courette peut être agencée de façon à ce que l’énergie y soit accumulée et permette au souffle vital d’entrer dans la maison avec toutes ses énergies positives.

Le feng shui de l’appartement

Dans un appartement, il n’est généralement pas possible d’aménager les extérieurs. C’est la grosse différence avec la maison. Ceci dit, j’ai vu parfois certaines personnes aménager de très jolies choses au niveau de la porte de l’appartement, même quand celle-ci se trouvait dans un banal couloir : un joli paillasson, une décoration sur la porte ou à côté… Il y a également parfois un balcon : même si, généralement, le balcon est un espace qui est sorti de l’analyse puisque ce n’est pas un lieu de vie, rien n’empêche de le décorer en fonction des couleurs et matières du secteur qu’il occupe.

Pour l’aménagement intérieur, pas de différence avec le feng shui de la maison. La seule différence notable va se jouer sur des méthodes de feng shui plus approfondies comme par exemple celle des étoiles volantes. En effet, il est nécessaire de déterminer la façade de l’habitat afin d’en connaitre son diagramme numérique. Or, pour un appartement, ce qui importe, c’est l’orientation de la façade de l’immeuble et non celle de l’appartement.

canapé gris et coussins
Photo by Nathan Fertig on Unsplash

Le feng shui pièce par pièce

Ainsi, maison ou appartement, cela n’a aucun impact sur la façon d’intégrer le feng shui chez soi. Puisque le point de départ de toute analyse feng shui est de sectoriser l’habitat avec le Bagua, vous vous doutez bien qu’on ne pourra pas aménager toutes les pièces de la même façon. Mais cette « contrainte » vient davantage du fait que chaque secteur représente un élément (bois, eau, feu, terre, métal) plutôt que de l’usage des pièces en question.

Les pièces de la maison Feng Shui : en effet, appliquer les principes feng shui dans l’entrée, dans la cuisine, dans le salon, dans le bureau ou dans la salle de bain revient quasiment au même : on sectorise, on identifie le secteur (au sens zones du bagua), cela nous donne (grâce aux 3 cycles des 5 éléments chinois) les couleurs, les formes et les matières à privilégier.
Ensuite, pour une application plus approfondie, on voit introduire des subtilités pour des pièces réputées essentielles (l’entrée pour les finances, la chambre pour les relations, la cuisine pour la santé) dans la façon de gérer les étoiles volantes.

Du feng shui dans la déco

Pour finir, beaucoup pensent encore que le feng shui c’est juste une nouvelle façon de décorer son chez soi. Bien sûr, on peut l’appliquer à travers les couleurs, les matières, l’agencement des meubles (surtout en Occident)… mais c’est bien plus profond que cela. La déco est juste un outil au service du feng shui, c’est un support qui aide à harmoniser les énergies de façon plus rapide et efficace.
A contrario, on peut retrouver du feng shui dans la déco, à travers les tableaux, les objets… En effet, aucun objet n’est neutre. Toute œuvre d’art (sculpture, tableaux…) est porteuse de symbole. Il est important de ne s’entourer que d’éléments porteurs d’un chi positif. C’est vrai qu’il peut être difficile de prendre du recul sur les objets, surtout lorsqu’ils nous ont été offerts ou qu’ils nous ont coûté très cher ! Mais le principal, ce qu’on doit toujours garder en tête, c’est l’énergie portée par l’objet.

A lire aussi : le feng shui dans les locaux professionnels

Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)