5 conseils pour une cuisine Feng Shui

Parmi toutes les pièces de la maison, la cuisine est une pièce importante en Feng Shui : elle est associée à la santé, car cette dernière passe en partie par une bonne alimentation. Mais elle représente aussi le plus souvent le lieu où l’on partage ces repas et donc un temps d’échange et de convivialité. Suivez-mes conseils pour la remplir de belles énergies et profiter au mieux des bienfaits de cette pièce.

Une cuisine feng shui bien agencée

En Feng Shui, on s’attache toujours à favoriser une bonne circulation du Chi. L’agencement doit être pensé de façon à ce que la circulation soit fluide. Dans ce contexte, l’îlot central (grandement à la mode en ce moment) n’est pas forcément une bonne idée. En effet, réalisé dans une cuisine peu spacieuse, il encombre l’espace et, de surcroit, crée 4 angles saillants.

La personne qui cuisine doit éviter de tourner le dos à la porte lorsqu’elle prépare les repas. Si possible, elle doit faire face à une de ses orientations favorables, notamment l’orientation Tian Yi qui régit la santé (voir mon article sur le chiffre kua).

Enfin, on essaie autant que possible d’éloigner le feu (la plaque de cuisson, les fours) et l’eau (l’évier, le lave-vaisselle, le réfrigérateur). Pourquoi ? Le feu yang/masculin et l’eau yin/féminine ne possèdent pas la même énergie, on ne veut pas qu’ils entrent en conflit, ce qui favoriserait les querelles entre les membres de la famille. Lorsque la surface de la pièce ne le permet pas, on peut utiliser du bois (une grande planche à découper par exemple) entre l’évier et la cuisinière, ou prévoir des façades en bois si la colonne fours est à côté du frigo.

Encore une fois, je me répète, mais l’idéal est d’intervenir le plus tôt possible lorsqu’on est dans la démarche d’améliorer sa vie grâce au Feng Shui : il est beaucoup plus facile de prévoir les arrivées d’eau, de gaz, les prises au bon ampérage, etc, avant d’effectuer tout travaux.

placard de cuisine blanc
Photo by Becca Tapert on Unsplash

Pas de désordre dans une cuisine feng shui

Un shar chi est un flux d’énergie qui ne porte pas de bonnes vibrations. Il faut les éviter autant que possible. Dans une cuisine, cela commence par un rangement organisé, permettant à chaque chose d’être à sa place. L’idéal est de prévoir des rangements fermés, car il est difficile de n’avoir que des jolies choses à exposer dans une cuisine : les boites de conserves ou les paquets de gâteaux ne sont pas des objets déco, de même que la collection de boites de conservation. Même à l’intérieur des placards ou des tiroirs, on peut prévoir des organisateurs qui permettent de séparer les éléments et de retrouver les choses beaucoup plus facilement.

En revanche, on peut prévoir une ou deux étagères pour mettre en valeur de la jolie vaisselle, surtout si cette dernière a une valeur sentimentale.

Enfin, sans tomber dans le minimalisme, essayez d’éviter d’encombrer la cuisine avec des objets inutiles, donnez ou vendez les ustensiles que vous n’utilisez jamais ou les livres de cuisine qui ne vous sont d’aucune inspiration. A contrario, les placards d’épicerie et le réfrigérateur ne doivent pas être vides : le fait qu’ils soient remplis de nourriture est un signe de prospérité qui favorise l’abondance.

De la fraîcheur dans une cuisine feng shui

La date de péremption des aliments doit être régulièrement vérifiée et les produits périmés ne doivent pas être conservés, de même, bien sûr, que les fruits gâtés de la corbeille. La fraîcheur des produits favorise une belle énergie, et, par extension, puisqu’elle s’applique aux repas, une bonne santé.

La fraicheur s’entend également dans l’air. Une maison dont l’air est renouvelé régulièrement fait également partie des bonnes habitudes à prendre pour qu’un bon Chi circule. Dans la cuisine, il est encore plus important qu’ailleurs d’aérer la pièce, une à deux fois par jour, et notamment à chaque fois qu’on a cuit des aliments odorants. Il est également pertinent de s’équiper avec une bonne hotte afin de limiter au maximum ces nuisances.

cuisine gris et bois
Photo by Roam In Color on Unsplash

Nourrir l’énergie dans une cuisine feng shui

Vous le savez, qui dit feng shui dit bagua et dit cycle des 5 éléments. Les caractéristiques des secteurs nous aideront toujours à définir quelles sont les couleurs, les matières et les formes les plus appropriées pour aménager une pièce. Ainsi, connaitre dans quel(s) secteur(s) se trouve la cuisine est primordial.

Si on fait construire, les deux zones les plus favorables pour la cuisine seraient l’Est, en lien avec la santé, et le Sud-Est en lien avec la créativité et l’inspiration. Si on tient compte de l’école des étoiles volantes, alors c’est l’étoile favorable de montagne qui devrait s’y trouver.

Le travail de l’expert est important pour apporter les nuances nécessaires et gérer les compromis. Par exemple, même si votre cuisine est au Sud, éviter un rouge pétant : la pièce a déjà, du fait de ses caractéristiques, un aspect très yang. Le rouge en rajouterait une couche et l’équilibre yin/yang ne serait pas respecté. Choisissez plutôt, dans ce cas, un rose poudré ou un parme, bref, des couleurs de type Feu mais plutôt douces.

Un éclairage soigné et suffisant est également d’une grande importance dans la cuisine. Si vous bénéficiez d’une belle lumière naturelle alors c’est vraiment l’idéal. Sinon, n’hésitez pas à multiplier les points lumineux.

Dans cet atelier pratique, vous apprendrez :
– comment prendre l’orientation au degré près
– comment définir le centre de votre habitat
– comment placer le Pakua sur le plan
– comment sectoriser l’habitat en 8 secteurs grâce au Pakua
– comment sectoriser l’habitat en 9 secteurs grâce au carré LoShu
– quelles sont les zones favorables de votre habitat en fonction du House Gua

Atelier sous format vidéo (pré-enregistré).
Quizz et exercices pratiques avec corrigés.
Support pdf à télécharger.
Accessible pendant 12 mois.

article conseils cuisine feng shui

La cuisine devrait toujours être l’âme de la maison. Il est dommage qu’elle soit parfois reléguée à un coin cuisine dans nos appartements minuscules. La mode du tout inox, pour faire comme les pros, a aussi déséquilibré cette pièce de la maison en lui apportant trop de métal. Une cuisine ne devrait pas être « froide ». Il faut qu’elle soit chaleureuse et joyeuse, qu’on ait envie d’y passer du temps. Heureusement, depuis quelques années, le bois revient en force : l’Eau le nourrit et il alimente le Feu. C’est donc un élément qui assure la continuité du cycle de production.

Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

10 réflexions sur “5 conseils pour une cuisine Feng Shui”

      1. Bonjour et merci pour cet article ! Que penser d’une cuisine ouverte sur l’entrée ou face au couloir qui mène aux chambres ?

        1. Bonjour Marjorie, difficile de répondre sans connaitre la configuration précise. Mais les deux caractéristiques que vous nommez là ne posent pas de problème a priori. Ce qui va compter davantage c’est où se situe la personne qui cuisine dans cette configuration : le couloir ou l’entrée se trouvent-il dans le dos ? en face ? Afin de vérifier qu’il n’y a pas de shar chi. Belle journée !

      1. Bonjour Natalie, si ce sont des images de paysages, de lieux, etc pourquoi pas.
        J’éviterais par contre les photos des proches (enfants, famille) car symboliquement, cela peut « geler » les relations.

  1. Bonjour, nous restructurons complètement une maison de famille. La cuisine sera côté Est. Je ne veux que des éléments bas plutôt crème peut être avec des poignées dorées et avec un plan de travail en marbre gris bleuté car les poutres seront gris bleu clair. Cela vous semble t-il correct ?

    1. Bonjour Evelyne. Attention au doré et au gris dans la zone Est car il s’agit de l’élément métal. Si le gris ressort plutôt bleu alors c’est OK car l’eau nourrit le bois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut