5 conseils pour une chambre Feng Shui

Plus on passe de temps dans une pièce, plus l’énergie dont elle est imprégnée aura une incidence sur notre bien-être. La chambre est l’une des pièces les plus importantes de la maison. Nous passons plus de 25 ans de notre vie à dormir ! D’où l’importance d’une chambre Feng Shui…
La nuit tombe, il est l’heure d’aller se coucher, vous déposez vos lunettes sur votre table de chevet près du cadre photos où sourit votre enfant, vous éteignez la lumière … Ne croyez-vous pas qu’à ce moment-là, l’ambiance, les couleurs de la pièce, les objets de décoration qu’elle contient, l’aménagement que vous avez imaginé, les bonnes ou mauvaises idées déco que vous avez trouvées, vont avoir une incidence sur votre sommeil ?
Cet espace doit être équilibré, il est à aménager en suivant des principes que certains appellent parfois « zen », mais qui relèvent en fait de ma discipline. La place des meubles, aussi design soient-ils, n’est pas neutre si vous voulez que votre nuit soit douce.
Alors voici mes conseils et astuces pour rendre votre chambre la plus Feng Shui possible afin de faire de cette pièce une aide véritable pour votre mieux-être, un espace propice à la détente et à l’apaisement intérieur.

Une chambre Feng Shui bien agencée

Un des meubles le plus important de la chambre est bien évidemment le lit. Comme je vous l’expliquais déjà dans mon article sur les solutions Feng Shui aux problèmes de sommeil, le positionnement du lit est crucial.
Il y a 2 choses à prendre en compte pour l’aménagement :

  • l’emplacement du lit par rapport à la porte et à la fenêtre
  • l’orientation du lit par rapport à votre chiffre Kua

Lorsqu’on est allongé dans son lit, on doit pouvoir voir ceux qui entrent dans la pièce : c’est ce qu’on appelle aussi la position de pouvoir, on ne doit pas se laisser surprendre.

D’ailleurs, de façon instinctive, c’est souvent les hommes qui choisissent la place (dans le lit) qui permet de mieux voir la porte, ce sont les gènes du guerrier.

Malgré tout, l’énergie en provenance de la porte ne doit pas vous arriver directement dessus. Rappelez-vous de mon article sur le Chi et imaginer que les énergies arrivent sous forme de vent ou d’eau : ce ne serait pas très agréable n’est-ce pas de recevoir un flux trop important.

On évitera également de placer son lit sous une fenêtre, dans cet espace où l’ambiance doit rester yin (ce sont les énergies yang qui entrent par la fenêtre).
L’idéal est toujours de l’adosser à un mur plein (sans fenêtre et sans porte), si possible d’une couleur plus foncée que le reste de la pièce, pour donner une idée de soutien. Une tête de lit est également un plus, notamment pour compenser un manque de tortue (école de la forme chinoise).
La chambre ne doit pas être une pièce de passage (avec 2 portes d’accès), c’est un lieu intime qu’il faut préserver. 
Parfois, la porte donne sur un mur un peu proche (parce qu’il y a, par exemple, une petite cloison servant de support à un placard). Dans ce cas, vous pouvez décorer ce mur avec un tableau offrant une perspective profonde, comme un chemin s’enfonçant dans la forêt, une route filant au loin, etc. Attention aux choix des images et des photos, vérifiez toujours que la symbolique est jolie.
Quant à l’orientation du lit, l’idéal est de choisir une de vos orientations favorables selon votre Kua personnel (calculé à partir de votre année de naissance), les plus adaptées étant harmonie et santé.

Une chambre feng shui équilibrée

Une chambre doit respecter l’équilibre yin & yang. C’est une pièce réputée yin, dont la principale fonction est le repos. Ainsi, on évitera tout ce qui est trop yang : une forte lumière, des couleurs trop vives, une télévision… On choisira des meubles dont la taille est proportionnée à celle de la pièce. Je vois tellement de pièces encombrées, c’est d’autant plus important d’aménager la chambre de façon épurée. Sans sacrifier au design, à l’ambiance, à la déco en général, il est tout à fait possible de créer un aménagement avec des meubles adaptés à l’espace disponible, des couleurs zen, des matières naturelles, pour que la pièce retrouve sa fonction et favorise le coucher.

Il faut, autant que possible, ôter de cette pièce tout ce qui n’est pas lié à la détente ou au sommeil. On évitera d’y mettre un bureau croulant sous les dossiers, ou même le vélo elliptique.  Si vraiment vous n’avez pas le choix, essayer de dissimuler ces éléments autant que possible, avec des paravents par exemple. Ce qu’on voit avant de s’endormir, en éteignant la lumière, est ce qu’on emmène sans ses rêves. Évitez les objets, les meubles, les images, les photos qui n’ont rien à voir avec le repos.

La taille de la pièce doit également être équilibrée. Cela me fait sourire quand je vois sur des magazines d’ameublement des chambres tellement immenses qu’on pourrait y mettre tout un salon. Une chambre avec une trop grande surface n’est pas propice pour un couple par exemple, elle favoriserait les disputes. Dans ce cas, il est possible de compartimenter l’espace pour aménager différents endroits de détente (un coin canapé, un rocking chair sur un tapis…).

coussins sur lit
Photo by Liana Mikah on Unsplash

Une chambre Feng Shui rangée et ordonnée

Pour se libérer l’esprit et accompagner un meilleur sommeil, la chambre doit être rangée et ordonnée. Ici, je ne parle pas de la décoration de la chambre. L’expert Feng Shui n’est pas fan des chaises qui servent de dépose vêtements ni des piles de livres qu’on accumule à sur la table de chevet.

Les rangements doivent être fermés (placards avec porte coulissante, armoires, commode…) . Les dressings ouverts sont à éviter (si vous ne pouvez pas mettre de portes, mettez des rideaux !). L’idée, ici, c’est d’éviter les shar chi représentés par le désordre. A moins d’être un pro du rangement et du pliage de linge, un placard ouvert fait toujours plus fouillis qu’un placard fermé, et pour cause, on ne voit rien ! Dissimuler à l’œil, c’est aussi se libérer l’esprit.
Si possible (et je sais que dans certains appartements parisiens c’est quasiment mission impossible !), évitez les ponts de lit ou les tiroirs sous le lit. Ils ne donnent pas une énergie propice au sommeil. Une de mes anciennes clientes parisiennes avaient un lit à tiroirs mais ces derniers ne renfermaient pas du linge, des couettes, des oreillers… Y étaient stockés notamment des appareils ménagers ! Les objets ne sont pas « neutres » surtout si les matières constituantes sont en éléments non naturels.

Les draps sont à changer très régulièrement (une fois par semaine, c’est le top) et la chambre doit être aérée tous les jours : ouvrir les fenêtres en grand chaque matin pendant au moins 5 minutes, et une à deux minutes le soir avant de se coucher. Oui, même en plein hiver quand il fait froid, c’est important que l’air soit renouvelé. N’oubliez pas la chambre d’amis : on laisse la porte ouverte, on ouvre les volets et les rideaux et on aère de temps en temps pour ne pas laisser une énergie stagnante dans une pièce moins utilisée de la maison. Ce n’est pas parce que vous n’y vivez pas que cela n’a pas d’importance. Oui, nous sommes en résonnance avec le lieu, mais n’oubliez pas qu’il y a tous ces « méridiens » de l’habitat, traduits notamment par les étoiles volantes, et que vous ne voyez pas mais qui sont tou de même là. Imaginez que l’étoile de prospérité la plus favorable soit dans la chambre d’ami, ne serait-il pas dommage de laisser le chi y stagner ?

Alors, je sais que c’est très prisé dans les magazines de décoration d’intérieur mais il faut éviter de mettre 36 rangées de coussins en déco sur le dessus du lit, vous devriez pouvoir vous allonger à tout moment sans entreprendre un long rituel de déplacement des éléments de déco. Cela fait peut-être moins design (et encore, c’est une question de point de vue), mais le risque, et je l’ai vu bien des fois lors de visites ou d’audits feng shui, c’est que les coussins finissent par terre, à côté du lit non fait, par flemme de tous les remettre correctement.

Attention aux shar chi dans la chambre Feng Shui

Vous vous rappelez de mon article sur le chi ? Pour simplifier, il y en existe 2 : un favorable, le sheng chi, qu’on cherche à accueillir les bras ouverts, on en veut toujours davantage, et un défavorable, qu’on évite autant que possible : le shar chi.

C’est notamment pour cette raison qu’on préconise des rangements fermés et une chambre bien rangée : le désordre est un shar chi, les arrêtes des étagères sont des shar chi, un angle saillant, une pile de linge sale est un shar chi… Pour tous ceux-là, il est assez simple de les supprimer.

Les poutres sont des shar chi qu’il est parfois difficile de gérer à moins d’avoir le budget et l’envie de faire un faux plafond pour les cacher. On peut limiter leurs effets contraignants en peignant les poutres dans la même couleur que le plafond. Certains experts préconisent également des lits à baldaquin ou un ciel de lit. Il est nécessaire dans ce cas-là d’avoir une hauteur de plafond suffisante.
J’avoue que le problème des poutres se posent souvent dans des maisons anciennes, et que les cacher est tout simplement inenvisageable pour la plupart des gens qui parfois ont justement choisi d’acheter cette maison pour leur côté chaleureux et traditionnel. J’ai envie de conseiller ici d’être pragmatique : avez-vous des soucis de sommeil ? Avez-vous un sentiment d’écrasement ou d’étouffement le soir quand vous êtes allongé ? Si non, essayez quand même de peindre les poudres comme le plafond pour limiter l’impact et restez-en là. Cela suffit.

Un miroir ne doit pas refléter le lit. C’est un activateur d’énergie qui peut provoquer des insomnies. C’est d’autant plus le cas si vous n’avez pas de volet : la lumière des réverbères ou les phares d’une voiture la nuit peut inconsciemment perturber le sommeil. S’il s’agit d’une porte de placard avec miroir et que vous ne pouvez pas la retirer ou la remplacer, couvrez-la le soir avec un grand tissu (un paréo suffit !).

Pour un grand lit de couple, il faut éviter d’accoler deux matelas ensemble. Cela créé une séparation. Si vous ne pouvez pas faire autrement, mettez un drap housse bien tendu qui rassemblera les deux matelas comme s’ils n’en formaient qu’un. Du coup, inutile de préciser que je ne suis pas fan des lits de couple articulés où chacun peut élever son matelas, à la tête ou aux pieds…

C’est très américain et je ne sais pas si c’est encore à la mode mais on en voyait beaucoup dans les films des années 90 : des matelas à eau ! Bon, au cas où vous seriez fan des US, où que vous y viviez actuellement (puisqu’après tout mon blog est cosmopolite et même traduit en anglais !), je vous le dis tout de go : changez ! L’eau est yang, la chambre doit rester yin. Ce n’est pas compatible, voilà.

Autre shar chi : les ondes électromagnétiques. On évite les ordinateurs, la télé… Surtout pas de modem wifi dans la chambre ! Si vous vivez dans un studio, éteignez le modem la nuit, mettez-le dans un placard, essayez au maximum de limiter votre connexion à cette source d’ondes. Il y en a déjà beaucoup à l’extérieur sans ajouter de pollution intérieure de ce type.

lit dans chambre grise
Photo by Kam Idris on Unsplash

Une chambre Feng Shui nourrie

Pour tous mes conseils précédents (à part l’orientation du lit selon le chiffre Kua), pas besoin de boussole. Ce sont des astuces que vous pouvez mettre immédiatement en pratique. Je suis certaine que cela peut même vous donner de nouvelles idées déco !

Pour « nourrir » la chambre, en revanche, il faut connaître la zone dans laquelle se trouve la pièce, sa place dans l’habitat au sens du Bagua. En effet, l’appartenance de la chambre a un (ou plusieurs) trigramme(s) permet de définir les couleurs, les formes et les matières les plus adaptées. Je rappelle que le Pakua se pose sur l’ensemble du plan de la maison, et que la zone se détermine donc par rapport au centre énergétique de l’habitat.

pakua sur chambre

Sur cet exemple de F2, la chambre comprend 3 zones. Le Sud Est et l’Est sont nourris par le bois tandis que le Nord Est est nourri par la terre. Par contre, rappelez-vous qu’il ne faut pas mettre de bois dans la terre (cycle de destruction). Tout l’art de ma méthodologie est de lier les principes millénaires avec les habitudes de décoration d’intérieur actuelles. On est parfois obligé de se triturer les méninges pour obtenir un résultat équilibré qui soit à la fois propice aux énergies du lieu et conforme à l’attente des clients en terme de déco.

Enfin, l’école des étoiles volantes est également à prendre en compte car les étoiles montagne opportunes favorisent particulièrement la santé lorsqu’on a la chance de dormir dans une pièce qui les contient. A l’aide du diagramme numérique, je peux repérer les chambres les plus opportunes : il serait par exemple dommage de laisser la meilleure chambre (en terme d’énergie) aux amis et, au quotidien, de séjourner dans des pièces moins propices.

Ces conseils relatifs à la chambre peuvent être affinés en fonction de l’âge des individus. Je vous invite à lire mon article « Une chambre Feng Shui pour qui ? » qui vous donnera quelques précisions pour l’applications dans une chambre de bébé, d’enfant, d’ado ou d’adulte.

Voilà, j’espère que ces astuces et ces quelques idées vous permettront d’y voir un peu plus clair sur la façon d’aménager votre chambre. Vous souhaitez une chambre 100% Feng Shui ? Contactez-moi ! Je me ferai un plaisir de vous créer un espace propice au ressourcement.

CHAMBRE Feng Shui
Partagez les bonnes vibrations du Feng Shui :)

2 réflexions sur “5 conseils pour une chambre Feng Shui”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.